FRANÇOIS RIGHI-OSIRIS

Réouverture du centre d’art contemporain de Saint Restitut le 12 juillet 2020.

Originaire de Lyon, de parents artistes, une mère pianiste, un père poète et comédien, François Righi, qui vit et travaille en Berry, a déjà exposé à Angle Art Contemporain de St Paul 3 Châteaux, à l’espace Ducros de Grignan et au Centre d’Art Contemporain de St-Restitut.

François Righi grave et imprime ses livres, parfois uniques, toujours à tirage limité. Ils sont conservés dans de nombreuses bibliothèques nationales notamment en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, aux Etats-Unis… Il revient avec une exposition développée sur les 3 étages de la Maison de la cure de St-Restitut. Souvent, il n’y a rien dessus, tout est en dessous. Cherchez! Citation de Xavier Forneret dans le catalogue de l’exposition présentée en 2019 à la galerie Capazza qui peut s’appliquer à toute création artistique et en particulier au travail de François Righi. Il peint avec du vert et de l’indigo, du rouge , de l’orangé, du jaune de Naples, de la poudre des papillons, décorant des papiers d’une infinie fragilité Des figures de leurs ailes (Robert Marteau).Toute une collection de livres précieux est présentée dans l’exposition de St-Restitut en dialogue avec des installations conçues spécialement pour le lieu. 

Marie-Pierre Mouton présidente du conseil départemental aux côtés de l’artiste François Righi. Devant La faim du monde de François Righi.

Crédits photo Philippe Petiot.

Entrée:

Miroirs noirs (vingt-huit phases et deux soleils). 2015-2018. François Righi.

Travail inspiré par les caissons renaissance du plafond de l’hôtel Lallemant, à Bourges.

Cérémonie nocturne. 2007-2019. François Righi.

L’ombre des pas. 2019. François Righi.

Salle 2:

La faim du monde. In memoriam Jean Zuber. 2019. François Righi. Dessin sur papier Coréen circulaire 160×160.

Le papier coréen utilisé se découpe lorsque l’artiste, placé au centre de l’œuvre, décrit un cercle d’eau autour de lui.

Puis, un premier tracé, reprenant le motif de l’auréole circulaire, est répété concentriquement en direction du centre de l’œuvre, tandis qu’un autre motif, central, se développe simultanément en direction de l’extérieur, jusqu’à la jointure des deux processus.

Détail de l’oeuvre précédente.

La faim du monde par François Righi Un film de Dorian Lebeau et Adrien Pagotto

Une énigme de la séparation/ Bipartition. 2016. François Righi. Lithographie.

« La perforation comme signature ». 2015. François Righi.

détail ci-dessous

Heures dispersées. Édition & documents originaux. 2014. François Righi, Marie Grégoire.

Ces livres de François Righi sont des œuvres poétiques à part entière. Le mot chemin, traduit dans toutes les langues du monde, se mêle aux textes de Marie Grégoire. Ou bien, des images gravées alternent avec les aphorismes de Robert Marteau.

Le Miroir volatil. Édition & documents originaux. François Righi, Robert Marteau.

François Righi a travaillé pendant une période de 5 ans environ sur les caissons renaissance du plafond de l’hôtel Lallemant, grâce à un miroir rotulien posé sur un trépied lui permettant d’observer le plafond. Cette expérience a donné naissance au livre Le Miroir volatil, jeu de symétrie, à la fois graphique et symbolique, où se trouve décomposé le fonctionnement spéculaire.

Travaux préparatoires pour Le Miroir Volatil. Dessins et gravures d’après les caissons hermétiques. François Righi.

Salle 3:

Corps morcelé, 2017- 2019. François Righi. Photo Anne Solange Gaulier.

Corps morcelé.Saint Restitut. 2020. François Righi.

L’installation évolue au fil du temps. Dès qu’un particulier acquière l’une des gravures, elle est remplacée par une nouvelle pièce, et peu à peu une silhouette et des mots apparaissent. L’œuvre finale est présentée à Saint-Restitut.

Kopis ou la séparation des Songes. Divers documents, dessins, gravures, édition. François Righi. 

Kopis ou la séparation des Songes. 2017. François Righi.

L’une des illustrations d’un traité d’alchimie allemand du XVIe siècle, le célèbre Splendor Solis de Salomon Trismosin, a inspiré l’artiste pour la création de ce livre.

Je m’étais à l’époque inspiré de l’édition française de ce grimoire, intitulée La Toyson d’or ou La Fleur des Trésors, dans laquelle figure une étrange scène de dépeçage. Bien des années plus tard, je fis la découverte à la bibliothèque de Strasbourg d’une copie manuscrite allemande, exécutée au XVIIIe siècle, du traité dont La Toyson d’or fut la traduction française ; cette trouvaille relança pour moi la machine.
Dans le manuscrit de Strasbourg, le visage du tortionnaire est violemment biffé d’un doigt trempé dans la peinture noire. Le texte de La Toyson d’or le décrit d’ailleurs comme
« un homme fort noir, mal composé de ses membres, et assez effroyable de vue », s’adressant à sa victime en ces termes :  » […] je cacherai ta tête à ce que les humains ne te puissent connaître, et ne te voyent plus au même équipage mortel que tu étais auparavant, et brouillerai ton corps dans un vase de terre où je l’ensevelirai, à ce qu’y étant en peu de temps pourri, il puisse davantage multiplier et rapporter quantité de meilleurs fruits ». Par ailleurs, l’identité sexuelle du corps mutilé est assez ambiguë. Dans toutes les occurrences de cette illustration, cette différentiation est fluctuante, et le corps apparaît, dans l’ensemble, comme hermaphrodite plutôt qu’androgyne. Pour ma part, suivant le texte de Charles Sevestre de 1612 chez qui  « le gros de la masse et le tronc dudit corps qui restait encore entier paraissait blanc comme sel », j’optai pour une féminisation marquée de ce corps. F.R.

Étage:

« À la recherche du voile noir », 2020.

Réalisation in situ. Tracés nodaux et leurs synthèses géométriques en miroir, 2020, Saint-Restitut. François Righi.

Livres (exemplaires uniques):

L’Une. François Righi. 2020.

Combustis libris. François Righi. 2019.

Ra-ge. François Righi. 2013.

René Daumal (1908-1944). François Righi, 2004-2019. « Exemplaire unique, copies à la demande. »

Dessins sur cahier d’écolier que des formes noires viennent dissimuler en partie.

Caves: Les nombres (le dixième théâtre de la mémoire du paon). 2020.

François RIGHI. 

Essentiellement Righi fabrique ce que l’ont peut appeler des « Livres d’Artiste » cependant il n’accepte pas cette appellation, ses livres correspondant plus à des livres de bibiophilie. Pour Righi, l’essentiel c’est « le Livre » quelque soit son objet ou sa nature. Par ailleurs, un événement imprévu survient le 21 Juin 1980 au cours d’une promenade. Righi pénètre sans le savoir dans le parc du château de Villegenon. Il y surprend plusieurs familles de paons vivant en liberté. L’image est foudroyante. Le parc est à l’abandon et ces animaux, incarnation de la sophistication, présentent les signes d’un retour à l’état sauvage. Encore aujourd’hui, Righi ne s’en remet toujours pas. il ne pouvait « imaginer un rêve de cette sorte ». Depuis cette figure emblématique du paon est devenue son sujet.

Le Diagramme Paonalogique fait référence à 13 dieux ou héros mythologiques (Actéon, Argus, Amitābha, Diane, Dieu, Hermès, Horus, Io, Krishna, Osiris, Pan, Pandore, Vénus) dont 4 femmes (Diane, Io, Pandore, Vénus) mais aussi 4 peintres (Antonello de Messine, Benvenuto Cellini, Cranach, Dürer) ainsi que 5 alchimistes (Cornelius Agrippa, Giulio Camillo, Michel Maïer, Le Trévisan, Salomon Trimosin). Puis enfin Anaxagore, Alexandre le Grand, Saint Jérôme et Buffon.

Les flèches du Diagramme Paonalogique font voyager vers le sens des mots, marquent les impasses et les chemins de ce « labyrinthe imaginaire ». Faire chemin inverse n’est pas possible, « le truc c’est de bifurquer » (Nicolas Pesquès). 

Papillons paonalogiques. 2001-2003. François Righi.

Diagramme Paonalogique. 1990. François Righi.

Caves 1 à 3

Installation correspondant au plan du Diagramme Paonalogique. Chaque numéro est attribué à un mot du diagramme, qui fonctionne comme une carte ou un jeu de piste.

Je ne sais pas ce qui a présidé au choix de la matérialisation de certains des mots du Diagramme. Peut-être le désir d’insister sur l’adéquation de ces œuvres et de la signification que l’on peut attribuer au mot correspondant. Il y a une exposition idéale, qui consisterait à présenter 208 œuvres spécifiques en remplacement des mots. Des œuvres enfin muettes ? F.R.

Le cube contient les cendres de papiers d’un des exemplaires de chacun des livres de l’artiste.

Cave 4

Les étoiles. Les lieux de la mémoire. 2014. François Righi. Papier perforé circulaire 160×160

ous les mots du Diagramme Paonalogique se trouvent perforés, sur des lignes droites qui traversent le cercle de part en part, détruisant peu à peu le support à l’endroit où elles se superposent. F.R.

Pour aller plus loin:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s